mercredi 23 décembre 2009

Cher Lecteur...

(Bon, la noyelle est passée, mais vous pouvez quand même me laisser un petit cadal en retard!)


... je sais que le vert/rouge sur noir et la bannière clignotante, c'est un peu un sale coup de ma part. Je fête Noël à ma façon, avec un goût certain pour le kitsch, j'espère que tu me pardonneras.

Si c'est le cas, j'aimerais te demander quelque chose pour Noël, un petit cadal qui ne coûte pas grand chose mais me ferait tellement plaisir, Cher Lecteur, toi qui n'est pour moi qu'une adresse I.P. et un point sur google maps...

Pourras-tu me dire qui tu es, d'où tu m'écris, comment tu es arrivé-e ici et tout ce qui te fera plaisir de me raconter?

Ainsi, chaque email de blogger d'invitant à modérer un commentaire sera comme un petit cadeau à déballer.

Bon, pis je sais qui tu es, que je te connais, ben t'as pas besoin de me le dire, hein, mais rien ne t'empêche de raconter des conneries.


lundi 21 décembre 2009

Les Nanimaux.



Clique sur la image.

(Oui, il y a peu d'images, mais c'est vachement dur à prendre, les animaux, avec un compact, ça bouge tout le temps.)

vendredi 18 décembre 2009

Idée à la con.

Ben voilà, c'est fait. N'en déplaise à Lavomisse. Ça fait mal aux yeux, je sais. Mais le service après-vente est en vacances.

Pis si je changeais les couleurs de mon blog pour les fêtes? Tout en vert sur fond noir, avec les liens en rouge, comme ça, ce serait super dur à lire et ça donnerait l'impression soit d'être bourré soit d'avoir la gueule de bois? Pis comme ça, quand vous serez tous en vacances et que je bosserai entre Noël et Nouvel An, j'aurais moi aussi l'impression que c'est un peu la fête. Pis même, je pourrais changer ma bannière et rajouter des étoiles gif animées. Pis je pourrais même ajouter un chapeau de Papi Noël à mon avatar. Hein, dites, ce serait cool, non?

(Ouais, un peu les boules quand même, j'me ferais bien des vacances à la montagne.)

jeudi 17 décembre 2009

Mon Copenhague à moi.

Vous avez vu comme l'hiver est arrivé cette semaine? Température négative, neige, vent, tout ça? Depuis lundi, après mes trajets à vélo pour aller bosser, j'ai la face tellement congelée, je ressemble au joker.

Bon, c'est normal, c'est bientôt Noël.

lundi 14 décembre 2009

Quand j'avais 18 ans.

Lors d'une récente occasion, j'ai du donner quelques morceaux de ma 18ème année. Cinq. Choix impossibles. Mais il en est ressorti ça et si tu as eu 18 ans en 96-97, peut-être que ça t'aidera à bien débuter ta semaine.

vendredi 11 décembre 2009

Tout s'est bien passé...

... au détail près que j'ai - encore de nouveau - une chiéééeeee de boulot plus un petit tas, ce qui veut dire que mes "vacances" de Noël ressembleront un peu à ça:

On se revoit mi-janvier?

Oui, mes notes sont cryptiques, mais je fais ce que je veux, d'abord.

mardi 8 décembre 2009

Countdown.

Tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac tic-tac.

lundi 7 décembre 2009

Souvenirs, souvenirs.

J'ai été fan absolue de l'album Religion de Niagara. J'avais 12 ans, j'écoutais J'ai vu en boucle et j'ai teint mes cheveux en rouge pour la première fois.

Ça faisait pas si loin de 20 ans que je n'avais pas entendu de morceau, ben les paroles sont re-sorties du plus profond des mes boîtes à souvenirs aux premières notes et j'ai eu beaucoup de plaisir en récoutant ce morceau, dont les premières mesures ont probablement éveillé en moi les premiers émois "guitaresques".

vendredi 4 décembre 2009

Vu que c'est le sujet du jour...

.... moi aussi je veux parler de bing map.

Et en effet, la vue d'oiseau est bluffante. Alors j'ai bien pu vérifier que la voiture du voisin était une fois de plus en dehors des cases et que les vieux du 6ème ont une putain de terrasse.

Ne voulant pas dévoiler à mes fans en délire la position exacte de ladite terrasse, je me suis dit qu'un petite vue du parc de Montbenon ferait l'affaire.

Alors, lorsque l'on tape: Parc de Montbenon sans aucune autre indication, on tombe sur... le Parc de Montbenon, à Lausanne.

Par contre, si l'on veut préciser la recherche et aider Bing en rentrant Parc de Montbenon, Lausanne, on tombre sur Montheron... qui n'est pas Lausanne, d'ailleurs. Donc, ouais, y'a encore un peu de travail.

Sinon, il semblerait que la 3D merde sur mac, mais avec firefox sur XP et 7, ça marche tout seul. Et j'ai installé le truc pour se balader en 3D, c'est rigolo, mais c'est pas très beau - enfin, du moins sur mon ordi pourri. Disons que ça rame bien. Ça, c'est New York  en 3D qui charge depuis 5 minutes avec un bâtiment qui pousse de temps en temps.



La photo en haut, c'est la Tour de Sauvabelin, Bing Maps style.

EDIT: ah ben ça marche mieux maintenant! Sauf que ma maison de San Francisco manque un peu de détails...




jeudi 3 décembre 2009

De la suite dans les idées (le retour).

Le weekend passé, petite excursion. A mon retour, je me rends compte que j'ai oublié mon chargeur Nokia dans la chambre 209 branché derrière la table de nuit côté fenêtre - on fait difficilement plus précis que ça. Je contacte l'hôtel qui me dit l'avoir retrouvé et me propose de me l'envoyer.

Ouais, je sais, je recycle...

... mais je me traîne depuis 7h ce matin et enfin, là, j'ai eu un vague sursaut d'énergie en écoutant ce truc.



Et comme fait gris et pas beau, je me sens le devoir de partager - une fois de plus - ce morceau qui tue tout.

PS: fort, c'est plus efficace.

mercredi 2 décembre 2009

Basteln wir uns ein Minaret.

Imprime et construis ton minaret. C'est la dernière décoration de Noyelle à la mode. Est également fourni le Minimam, qui cette année va latter le Père Noyelle.

C'est tout pour aujourd'hui.

lundi 30 novembre 2009

De la suite dans les idées.

J'ai quand même pris l'avion un certain nombre de fois et jamais je ne me suis fait upgrader. J'ai des copains à qui ça arrive régulièrement, le billet à 5000.- au prix de l'economy, mais moi, jamais. Je crois que c'est là le prix que j'ai à payer pour ma prévoyance. Je ne suis pas de ceux qui se foutent du risque de surbooking et arrivent au check-in à l'heure de l'embarquement. Car ce sont précisément ceux-là qui se font upgrader - ou mettre dans l'avion suivant. Que je voyage pour des raisons professionnelles - et que je ne peux pas avoir un jour de retard - ou pour les vacances - et que je ne veux pas avoir un jour de retard, je suis toujours à l'heure à l'aéroport. C'est ainsi.

Mais ce weekend, j'ai découvert mieux que l'upgrade dans l'avion: l'upgrade de chambre d'hôtel. L'intérêt d'une "suite" n'avait jamais effleuré mon petit esprit né prolétaire et, hormis le prix, je n'aurais jamais considéré en louer une. Mon appartement n'est certes pas très grand, mais avoir une "chambre" plus grande que celui-ci, ça ne m'était jamais arrivé. Et ben c'est de la balle. Et du coup, je me suis culturée, je connais désormais la différence entre une chambre simple, une junior suite, ou une suite. M'enfin, ça vaut quand même passé 600.- la nuit prix plein, ces petites choses.

mercredi 25 novembre 2009

Paraît que j'ai été conçue sur du Queen....

... ou du Deep Purple.

Dialogue.

Moi, montrant mes ongles décorés de petites fleurs et autres petit brillants collants, à Monsieur:
Pis alors, tu préfères quoi? Les petites fleurs ou les petits brillants?
Lui, l'air soudainement paniqué
Je sais pas.
Moi, insistant, car il faut savoir que Monsieur a autant de chaussures que moi et peut mettre 20 minutes à choisir comment coordonner t-shirt et baskets et me pousse dans les magasins pour essayer des trucs parce qu'il veut voir1.
Nan, mais dis, tu préfères quoi?
Lui, l'air toujours aussi affolé.
Je sais pas. Mais rendez-moi ma copine.
 

1. Jalouses?

mardi 24 novembre 2009

Oh, les belles couleurs.

Je vais reprendre une vie normale si le mieux se confirme dans les 24 prochaines heures et jeudi, je vais bosser ouais, super! J'ai pu monter mes trois étages à pied sans étouffer et sans suer un demi-litre, je pense que c'est bon signe. Après, si on se dit que 37.5° est une température basale normale, je suis guérie. Ça aurait quand même été plus simple de me faire vacciner.

lundi 23 novembre 2009

Image > mots.

Je tiens juste à dire que la recherche google "Miss Piggy" est bien plus safe que "Peggy La Cochonne".

Pis bon, je pensais utiliser cette image comme une illustration bien à propos pour mon billet du jour mais je n'ai absolument rien à raconter, à part que le temps est long quand on est en quarantaine et qu'on a vu personne à part la boulangère - qui refuse d'entendre parler de grippe A, la pharmacienne et la dévédère depuis une semaine.

Mais l'image est bien chouette.

Vivement que ce soit fini.

Sur ce, bonnet de nuit.

samedi 21 novembre 2009

C'est du grand n'importe quoi...

... cette grippe.

Si je me pose tranquille, que j'en fais le minimum, je ne me sens -presque- plus malade et je retrouve une température -presque- normale. Mais si je fais le moindre truc, genre descendre chercher le courrier et monter trois marches, je sue, je transpire, ça tourne et paf, 38°5 en quelques minutes.

C'est quoi, ces conneries, hein?

Oui je trouve que les lolcats sont parfaitement de circonstance.

vendredi 20 novembre 2009

La grippe A attaque, heureusement plutôt mollement = DVD.

Nous avons eu jusqu'ici (dimanche):

Bruno : Heu, ouais, comment dire. Je reste impressionnée par les capacités de caméléon de Sasha Baron et devant sa capacité à se mettre dans des situations impossibles sans se faire tuer, un peu comme les gars de Jackass se relèvent après chaque chute. J'ai trouvé qu'il y avait plus de bonnes scènes dans les bonus, souvent plus "subtiles" que celles du film et surtout, il y a quand même une certaine intelligence dans sa provocation pour ce qui est de faire sortir le pire de ces protagonistes, enfermés dans un premier degré dramatique. Ai-je aimé? Je ne sais pas.

mercredi 18 novembre 2009

Ca vient, ou bien?

Franchement, tant qu'à avoir été mis en contact rapproché avec le virus de la grippe A, autant ne pas le savoir. Tu continues ta petite vie, tu contamines un max de gens pendant les 24h avant les premiers symptômes et ensuite, paf, en deux heures, t'as 41 de fièvre et tu peux plus bouger pendant 4 jours. Simple, rapide, efficace, t'as rien vu viendre.

Alors que si tu as été en contact rapproché avec le virus et que tu le sais, ben t'as plus qu'à attendre tes trois jours - en moyenne - pour savoir si oui ou non tu en as mangé ou pas. Alors qu'en fait, tu n'as peut-être rien et que tu rates plein de trucs: apérals, sport, sorties... peut-être pour qued'.

Travailler à la maison pendant quelques jours, le temps d'aviser, la bien belle idée. Certainement profitable à mes collègues, mais à mon travail, un peu moins.

Statistiquement, je serai fixée dans 24h. Du coup, j'espère bien l'avoir. J'aurais pas gâché ma semaine pour rien et ça éliminera la question de la vaccination.

mardi 17 novembre 2009

En attendant la grippe A.

Voilà, je retrouve enfin mon homme après une semaine de lit froid. Il est tout rose en arrivant. Et tout gris-vert à presque 40 de fièvre quelque deux heures plus tard. Je le renvoie chez lui. Et ce matin, il score à 41° malgré les médicaments.

Il ne me reste donc plus qu'à attendre d'être malade, mon ordonnance de Tamiflu, travailler à la maison et garder plus d'une mètre de distance avec le monde.

Ben ouais, ayant roulé des pelles à un malade au plus fort de sa transmission, j'attends vendredi et ses poussées de fièvre avec une certaine fatalité.

Ou pas.

Ma première titine.



mercredi 11 novembre 2009

Avec un titre.

Mes vols furent totalement non évènementiels et par conséquent, dépourvus de tout potentiel comique.

J'ai pourtant bien essayé de merder mon départ - à l'heure, puis coup de parano, ai-je bien fermé le robinet de la cuisine?, sprint retour, triple check, course jusqu'à la gare, planning tenu mais en nage.

mardi 10 novembre 2009

Plus près des étoiles.

Hier fut une journée exceptionnelle. Non seulement j'ai cherché mon natel US pendant près de 4h, mais j'ai eu plein de nouveau visiteurs alors que je n'avais rien posté depuis trois jours. Nan moi je vous dis, des trucs pareils, ça donne envie de croire en Dieu et en l'astrologie.


Pis j'ai eu une pensée pour eux, ces nouveaux qui ont peut-être dû trouver la note précédente amusante - parce que moi ça faisait longtemps que je n'avais pas ri autant en racontant des conneries sur mon blog, même si je n'avais pas du tout ri au moment (f)relaté - pis qui pleins d'une joie tendre et innocente, ont remonté de quelques notes et n'ont trouvé que détresse et lamentation d'une pauvre fille qui travaille trop même si on a toujours pas compris ce qu'elle fout dans la vie.

vendredi 6 novembre 2009

Phone service.

Oui, c'est une très longue note, mais c'est la vraie vie, que veux-tu?
Je viens de vivre un truc totalement surréaliste. J'ai appelé un numéro 0800 américain pour modifier une réservation à 7h du matin et j'ai été mise tout de suite un lien avec une vraie dame pas indienne qui a écouté mon histoire et réglé mon problème en moins de deux.

Un truc de fous.


Parce que mes chers ami-e-s, vous, suisses ou français, vous ne savez pas ce que c'est vraiment l'enfer du service par téléphone.

mardi 3 novembre 2009

Les restos japonais à lausanne - la suite.

Cette note est officiellement la plus populaire, m'amenant quelques centaines de visiteurs par mois, et pourtant, rien ne se passe, personne ne commente, donc un peu dur de faire avancer le schmilblick. Du coup, j'y ai rajouté un vote qui se trouve aussi dans la colonne pour le moment. Je ferai pareil pour les traiteurs.

Alors si tu es arrivé ici parce que tu cherches du sushi à lausanne, au moins, vote!


EDIT: Vote pour les restaurants et les les traiteurs.

Pleine lune = rêves de poissons rouge.

Il y a eu des poissons rouges dans un joli petit étang artificiel dans un jardin. Apparemment, on peut couper un couper un bout de poisson rouge sans qu'il ne meure et il repoussera comme un ver de terre. Une fille - je crois bien que c'était Emma, désolée, je sais pas ce que tu faisais là - en chope un, en coupe un trop gros bout, il se coupe comme un morceau de mozzarella, c'est blanc et élastique, mais elle coupe trop près de la queue et le poisson est mort. Il y a eu aussi un petit poisson rouge dans un sac plastique plein d'eau, une femme - je ne sais plus qui, je crois une de mes copines, la seule qui porte des faux ongles gel UV je sais pas quoi - perce le sac de son ongle synthétique et l'eau se vide. Je cours jusqu'à une fontaine pour le remplir et sauver ce poisson. Je me retrouve dans une coop qui est en fait la migros de quand j'étais petite - une élément récurrent de mes rêves, d'ailleurs - pour acheter un aspirateur - le mien est mort irl - et un aquarium, qui doit avoir un couvercle à cause des chats, mais des petits trous parce que ça ne vaut pas la peine d'installer un truc à bubulles pour des poissons rouges. Je trouve un aspirateur à 3000W qui chie et ne coûte que 69.- et je ressors avec un grand sac plastique plein de poissons. Qui se retrouve percé, mais cette fois je maîtrise. J'installe mon aquarium, l'homme est là, je crois. Parce qu'à un moment, je lui maille dessus car il a ouvert l'aquarium pour jouer avec les poissons et Chat No.1 aka Z. en a bouffé un.

lundi 2 novembre 2009

Quiz.

- Où fait-il plus de 20° le jour et moins de zéro la nuit?
- Où faut-il au minimum 19h1 et un changement d'avion pour l'atteindre, même si c'est pour passer 4.5 jours sur place?2
- Où l'humidité avoisinant les 5% cause des saignotements de nez au bout de 2h mais permet aussi de sécher 60 cm de cheveux en moins de 5 minutes?
- Où sert-on des burritos au petit-déjeuner?
- Où se trouve cet endroit vaguement lié à une chanson d'Eddy Mitchell? Et non, pas le Connemara, ça c'est Sardou et ne correspond en rien à ma description.

Non, toujours pas?

Bon, dernier indice: Red or green?

Bref, voyage express en vue, avec fatigue et stress, mais un vrai dépaysement en prime.
Stay tuned.


1. A la réflexion, je ne mettrai que 17h, cette fois, parce que j'ai trouvé un moyen de le faire avec qu'une escale au lieu de deux...
2. Ouais, bon, pas de commentaire au sujet de la formulation, svp, c'est pour commencer par "où".


samedi 31 octobre 2009

Hier, j'ai commencé un billet qui commençait ainsi:
Je me souviens de la dernière fois que j'ai un peu fait la fête, un peu trop bu à un apéral qui s'est un peu trop prolongé et qui m'a fait un peu tituber.

Si je m'en souviens, ce n'est pas parce que c'était hier soir, c'est parce que c'était... le 1er août.
Et justement, la fois d'après a été hier et au lieu de finir ma note sur le travail accompli, les étapes passées, les épaules qui s'allègent, ben j'ai bu des bières. Et pas mes deux petits panachés devenus habituels - une bière pour le "prix" de deux, non, on m'a offert plein de tournées et c'était très bien.

Bref, aujourd'hui, je vais rendre un service à l'humanité.

Est-ce que tu es de ceux qui

1) ont un ventilateur qu'ils n'utilisent que deux mois par an?
2) n'aiment pas attendre que les sols fraîchement récurés ne sèchent, surtout les jours de pluie où ça prend des plombes?

Et ouais, tu vois où je veux en venir, ben ça marche du tonnerre, tu panosses ta salle de bain, installe de ventilo, t'as même pas commencé la cuisine, que c'est sec.

Tiptop nickel.

Et voilà. Sur ce, bonne soirée.

Et je viens d'accidentellement découvrir qu'il n'est pas obligatoire de mettre un titre. Trop fort.

Pis qui panosse en talons vernis, hein?

mercredi 28 octobre 2009

De l'art de s'auto-corriger.

Bon, ça suffit, ces conneries de cake et d'Hello Kitty, parlons sérieux et surtout, sautons du coq à l'âne.

Je me suis récemment convaincue que relire ses écrits à voix haute (oui, je suis tellement têtue qu'il m'est difficile de me convaincre moi-même et non, je ne suggère pas de relire ses billets à voix haute avant de les poster, faut pas déconner non plus, si je ne peux pas écrire comme une merde ici, où est le plaisir?) apportait un nombre d'avantages intéressants:

  1. Ça fait chier les collègues
  2. Ça donne l'air très con
  3. Si tu as 300 pages à relire, ça va te prendre trois plombes et tu n'auras plus de voix à la fin de la journée.
Nan, plus sérieusement...

  1. Ça permet de choper les répétitions, les formulations maladroites, etc. qui ne sautent pas aux yeux
  2. ... et de repérer quand c'est du gros tellement gros bullshit que tu ne comprends plus ce que tu avais écrit
  3. Et surtout, ça oblige à vraiment lire. Pas moyen de tricher, de lire en diagonale, d'accélérer le rythme au point de ne plus voir aucune faute. Non, si tu t'obliges à dire, ça doit passer par le cerveau et quand aabbgfffbbbppppf c'est que tu es fatigué et qu'il faut te reposer.
Bon, mais surtout, ça donne l'air très con.

mardi 27 octobre 2009

Buzz.

Trop pile en plein dans le buzz sans le savoir.



Via la Fredzone.

lundi 26 octobre 2009

Ze Chococat.

Je me devais de documenter cette grande expérience... Je laisserai surtout parler les images...



Faut cliquer sur les images pour voir en grand. Alors la pâte, très liquide, sent bon le chocolat, les instructions dessinées sont claires, il y a risque de débordement à la cuisson et ça se démoule à chaud.

Et j'ai pas encore goûté. Mais c'est adorable.

EDIT: c'est spongieux, mais pas désagréable. Le goût est correc'.

No title.

L'avantage de l'inconvénient principal d'être une femme, c'est que ça donne périodiquement une excuse pour faire des trucs un peu concons, genre s'acheter une préparation pour cake Hello Kitty chez Jlobus - oui, fourni avec le moule - à faire au micro-ondes.

Et le bloguer.

Oui, j'ai 31 ans.

samedi 24 octobre 2009

Avec un peu de thé, accessoirement.

Article non sponsorisé. Et clique sur la image.

Aujourd'hui, j'ai décidé de faire un truc que je n'avais pas fait depuis longtemps: flâner dans ma ville. Il y a encore pas si longtemps, je pouvais me targuer de connaître boutiques, bars, restos, clubs, etc. mais je ne compte désormais plus les endroits dont j'entends parler et où je n'ai jamais mis les pieds.

Bref, aujourd'hui, j'ai envie de faire de la pub pour deux endroits.

Tout d'abord, la boutique Accessoirement à la rue Marterey 74. Donc tout en haut à la sortie M2 Ours. Comme ce n'est pas mon quartier, je n'ai pas trop l'occasion d'y passer sauf quand je dois aller acheter des médocs pour mon chat insuffisant rénal chez le vétérinaire - en général avant 8h du matin. Donc aujourd'hui les astres se sont alignés, un truc de fous, finies les réserves de pilules félines et un cadeau à trouver pour le 80 ans de la grand-mère. Au lieu de saliver devant la boutique fermée, j'y suis allée. J'avais craqué sur un foulard en soie bleu pétrole qui irait très bien à ma grand-mère, mais dont le style froissé aurait mal passé - il faut savoir qu'elle repasse aussi les chaussettes. Bref, on a bien fouillé, discuté et finalement, j'ai trouvé mon bonheur.

J'ai appris au passage que le magasin existe depuis 6 ans. Je ne l'avais pas remarqué jusqu'à l'année dernière, quand la patronne a apparemment décidé d'un éclairage plus intense de la vitrine... Comme quoi. Ils ont une très jolie collection de gants en cuir, d'étoles, de foulard, de sacs, de beaux matériaux. Et -10% pour les étudiants.

Plus bas, rue Enning 4, la boutique THE TEA TEE. Plus d'une centaine de boîtes numérotées, une dame très serviable, qui se satisfait de descriptions approximatives pour trouver le thé parfait et a très gentiment répondu à mes questions naïves. Donc vous saurez de le cynorhodon n'a pas de couleur, c'est pour cela qu'on y rajoute souvent un peu de fleurs d'hibiscus pour le teinter, mais que les deux plantes n'ont rien à voir. Voilà, je ne savais pas. Du coup, je suis repartie avec un sachet de fleurs d'hibiscus, pour voir quel goût ça a tout seul.

Voilà, vous pouvez éteindre votre ordinateur et reprendre une vie normale.

mardi 20 octobre 2009

Maths suisses.

La combinaison de deux de mes addictions principales. Enfin.

De l'aromat qui a un goût de maggi, c'est brillant.

Le goût est plutôt à mi-chemin entre les deux, à vrai dire. Comme un shampoing 2-en-1.

lundi 19 octobre 2009

Pause d'absence.*

Je crois que l'espacement de mes notes et la quasi totale disparition de celles de plus de 10 lignes est non seulement à imputer à une certaine dose de travail que j'ai du fournir depuis mi-juin (ce qui n'est d'ailleurs pas tout à fait fini mais étant passée assez près du burn-out mi-septembre, je me concentre désormais sur ma respiration et j'essaie de bosser moins de 10h par jour) mais également au nouveau layout - dire laïoutte - de ma station de travail de mon poste de glandage à la maison. Out le bureau, in le laptop, mais avec grand écran externe le tout posé en hauteur, je trouvais le côté cybercafé sympa, mais pianoter pliée en deux sur un tabouret de bar, ça me bousille le dos.
D'ailleurs, je commence à peine la 9ème ligne que j'ai mal.

Et je n'ai pas écrit une seule ligne au travail depuis quatre mois.

Oui, c'est là que vous pouvez me féliciter. Zéro procrastination.

Autant j'ai une attention de poisson rouge les 98% du temps (je suis célèbre pour m'endormir systématiquement durant les présentations et autres séminaires) autant quand il le faut vraiment, je suis la première étonnée de mes capacités de travail et de concentration. C'est peut-être parce que je m'économise d'habitude. Franchement, si je bossais tout le temps comme ça, je serai maîtresse du monde - ou morte de fatigue, plus probablement. Heureusement, ce genre d'investissement n'est requis qu'une fois tous les 30 ans en moyenne, je devrais être peinarde un moment. Et on ne m'y reprendra plus.

Donc, ouais, je rentre gentiment en phase progressive de ré-humanisation et de re-socialisation. Je découvre avec joie que ni mes amis ni mon homme n'ont craqué en présence de mon double workaholic-tendu-comme-un-slip. Ma garde-robe, par contre, c'te pétasse, me le fait cher payer en ayant rétréci les trois quarts de son contenu. Je ne sais pas pourquoi elle est méchante comme ça avec moi, je ne lui ai rien fait. Je ne vois pas ce que ça peut lui foutre que j'ai fait trois fois moins de sport que d'habitude. J'avais de grandes choses à accomplir, moi Mâdâme. Mes yeux aussi m'en veulent, mais là je comprends déjà mieux. J'ai refait des verres à ma vue au printemps et que je peux déjà plus lire les panneaux.

Le pire, c'est que la folie ne sera pas complètement finie avant la fin de l'année.

A la suite de quoi, je risque bien d'être chômeuse. Ou de devoir partiellement m'expatrier chez les Bourbines.

Ou alors trouver un job de malade dans la région, avoir un salaire avec plein de zéros, déménager dans un appartement avec des vrais murs et un lave-vaisselle, profiter de mes weekends, partir en vraies vacances cinq semaines par an, la vraie vie, quoi.

* Je raconte n'importe quoi si je veux.

mardi 13 octobre 2009

Résumé.

A côté de Lisbonne, Paris et Barcelone peuvent aller se rhabiller.

C'est plus beau. Chaud. Propre. Abordable. Les gens sont plus sympas. Et efficaces. Ouais, ça compte aussi, se faire servir vite et bien. So Suisse of me, certes, mais je vous emmerde. Les cocktails mieux servis et si on évite les attrape-touristes, on mange bien.

Et c'est beau. Je sais, je l'ai déjà dit.

Pis ça pue pas. Parce que Paris et Barcelone, c'est sympa, mais c'est sale et ça sent pas bon.

Images plus tard, probablement.

Voilà. Maintenant, ici, fait froid et ça fait chier.

Mais j'ai des marques de bronzage en souvenir de la piscine de l'hôtel, tcheu, et ça fait plaisir. Je l'ai eu, moi aussi, mon été, même si c'était court.

mardi 6 octobre 2009

Dingue.

Je vais faire un truc de fous ces prochains jours, je vais prendre quelques jours de vacances et avoir une vie. Au lieu de passer 50h+ par semaine assise sur mon cul en pleine expansion à accomplir de grandes choses certes mais que ça commence à faire un peu long, là.

Mais paraît qu'on n'a rien sans rien.

En attendant, je vais allez voir ailleurs si l'herbe y est plus verte. Ouais, et même faire du clubbage exotique ici ou pendant que j'y suis.

Seeya, quoi.

mardi 29 septembre 2009

Dessine-moi un mouton

Elle a des goûts musicaux un peu discutables, mais elle assure...

vendredi 25 septembre 2009

Benchmark.

Nan mais comme ça, j'ai l'air de dire que je bosse tout le temps, que je n'ai pas de vie, mais c'est pas vrai, j'ai une vie très pidante.

Par exemple, cette semaine, j'ai testé les Calzone de la petite boulan-sandwich-sserie- je ne sais pas trop comment appeler ce truc - qui se trouve sur la place de la Riponne, au pied des Escaliers de l'Université. Un par jour, un truc de fou. Et heureusement que lundi était férié, parce qu'il n'y en a que quatre sortes. On ne dirait pas comme ça, mais c'est vachement bien fait, le destin et tout ça.

C'est une petite échoppe avec deux dames dedans qui cuisinent et enfournent et cuisinent et enfournent. J'ai bien observé, je crois bien qu'elles font tout sur places. Des nids d'abeilles, des fougasses, des sanhouiches, des macarons, le tout à grand renfort de sucre et de gras, du bon vieux traditionnel qui entretient la croupe de ces dames.

Je ne suis pas super fan de leurs trucs sucrés. A moins d'être en phase dépressive avancée, c'est juste trop. De sucre, de collant, de crème.

Par contre, le gras salé, c'est bon dans bouche.

Voilà donc le verdict de la semaine du calzone

Le Plus Fin: Epinard-Fêta. Le mélange des deux, à peine acide, contraste parfaitement avec la pâte, miam.

Le Plus Décadent: Tomate-Mozarella. Le moment de croquer la partie centrale remplie d'un mélange tiède et onctueux de fromage fondu qui coule juste ce qu'il faut.... C'est presque cochon.

Le Plus Junk Food: Jambon-Fromage. C'est bon, hein, mais c'est de la pâte, du fromage fondu dans une tranche de jambon pilé en deux, le goût se situe entre le croque-monsieur et la - bonne - pizza surgelée. Un bon petit arrière-goût de plateau-télé

Le Plus Sain: Thon-Tomate. C'est le seul qui n'a pas de gras pur fondu au milieu. Donc, relativement aux trois autres, c'est l'incarnation de l'équilibre alimentaire. Très bon aussi, d'ailleurs.

jeudi 17 septembre 2009

Les jeux des 7 différences.

Jeu du jour: trouvez les éléments qui clochent.

Allez, hop, au travail, j'attends les commentaires.

mardi 15 septembre 2009

mardi 1 septembre 2009

En cas de surmenage...

... calcium, magnésium, oméga-3... et des bébés tigres.

jeudi 20 août 2009

Ode aux saisons.

Je l'aime, cet été. Boire mon café sur le balcon en lisant les blogs du jour, savourer les rares moments de fraîcheur - et de calme - de la journée, m'imprégner de la lumière du soleil pour trouver l'énergie nécessaire pour accomplir mes grandes choses et bosser une fois de plus 10h d'affilée, me balader - pas trop vite - en ville et avoir instantanément l'impression d'être en vacances, avoir trop chaud - et ralentir mon pas, tout ça, c'est l'été et ça me fait beaucoup de bien.

Mon seul regret est d'avoir beaucoup de travail en ce moment et de ne pas pouvoir passer des heures au bord du lac ou à flâner dans les parcs. Et quand on me demande si je ne regrette pas de devoir consacrer cet été à de grandes choses au lieu d'en profiter pleinement, je me rends surtout compte que je serais incapable de fournir la même quantité de travail - surtout sans déprimer - au mois de décembre, par exemple, avec 7h de lumière par jour - et que je serais probablement bien misérable.

Oui, il fait chaud, mais je n'en ai rarement autant peu "souffert", il s'agit à peine d'une série d'informations ça colle c'est humide bois encore un verre d'eau surtout pas trop vite qu'une réelle gêne.

Autant l'hiver passé, malgré mon retour à la neige et les nombreuses journées au soleil de la montagne, c'était long et j'étais soulagée de retrouver pollens, douceur et allergies, autant le soleil et la chaleur, je n'en suis pas encore lassée et j'espère que septembre sera beau. Et octobre aussi. Novembre, je n'y compte pas trop.

Novembre, c'est comme mars, c'est un mois qui ne sert à rien.

Tout les autres, je les aime pour ce qu'ils ont à apporter.

Alors, septembre, joli mois de fin d'été, s'il te plaît apporte moi encore des journées chaudes et plein de lumière, que j'arrive gentiment à me réjouir de l'hiver...

mercredi 19 août 2009

Une jolie note sans se fouler.

Les stop motion, c'est encore hype, déjà down, pas encore vintage?



Donc, que vous soyez prévenus, c'est de la pub déguisée, hein.

lundi 17 août 2009

Les joies du subconscient.

Je ne sais pas quel élément me plaît le plus: les employés du supermarché qui miment chacun un animal différent quand ils pensent que personne ne les regarde ou le guichet British Airways installé dans le train régional à l'entrée du wagon et l'hôtesse qui ouvre la porte des toilettes à chaque arrêt.

Le reste était aussi n'importe quoi, mais pas drôle.


mercredi 12 août 2009

Cha-cha-cha.

Ecrit hier soir, mais merdage de blogger.

J'ai peu de temps à consacrer à du "vrai" bloguage - les notes qui prennent plus de trois minutes à écrire, car - croyez-le ou non - je suis très occupée à de grandes choses et ça ne va pas s'arrêter avant quelques semaines ou même mois.

Reste que mes chats sont une source inépuisable d'amusement, je me fends donc d'une petite vidéo de rien du tout avant de vous tirer ma révérence. Enfin, d'aller dormir.



Pis si tu n'aimes pas les animaux, tant pis pour toi, pour les autres, un petit tour ici te réconciliera avec la vie même si tout le monde vous a fait chier cette semaine.

mardi 11 août 2009

Le petit WTF du jour.

Bon, après avoir craché sur la Déroute et encensé l'Esprit shop, tentons d'être impartiaux. Esprit, dans un élan altruiste, aide la femme lambda à choisir ses vêtements en lui permettant de s'identifier au modèle. Merci, Esprit, merci. Tu viens de rendre service à moins d'un pour-cent de la population féminine.

vendredi 7 août 2009

4 août 2004.

Oh non didjou, j'ai failli oublié mon anniversaire de blog! 5 ans, ça se fête.

Bon, j'ai aussi zappé les 85 ans du grand-père, je suis à la ramasse ces temps.

EDIT un peu plus tard... Ah ben non, en fait, c'était le mardi 3 août 2004. J'ai donc 5 ans et 4 jours de blog et je faisais mieux à l'époque.
Ouais, pis y'avait ma photo, mais je défie quiconque de me reconnaître grâce à ça!



M'dame Jo

mardi 3 Aout 2004

Voilà ma note d'introduction. Faut bien commencer par quelque chose.

Je suis terriblement influençable. Il suffit qu’on me demande si j’ai un blog, qu’on suggère que ce serait cool que j’en commence un...
bien sûr je dis oh mais non, non, non et...

Tada!

Une pirouette et plouf-plouf et me voilà.

Mais tout ça, c'est la faute à M'zelle Maa. Les plaintes, c'est chez elle.

Mais pourquoi donc ma réticence première ?

Internet est quand même, il faut bien l’avouer, très propice à l’étalement de sa médiocrité. Les blogs et autres live journals pullulent. Et je ne pense pas forcément apporter une contribution inestimable si je m’y mets aussi.

Je lis les live journals de certaines personnes comme je lirais la gazette de leur vie. Vous savez, des gens que vous connaissez, qui n’ont pas de prétentions littéraires particulières, mais qui, flemmards, voient là-dedans un moyen de s’épargner la peine de donner des nouvelles à chacun de leur amis individuellement. Si tu veux savoir comment je vais, taka lire mon journal. Bon, soit. Mais moi, les détails croustillants, je les veux en live.
En vrai. Face à face. De vive voix.
De préférence derrière une bière. Ou en vidant des godets d’Epesses ou de Petite Arvine 2003. Très bonne année, 2003.

Alors je ne vais pas donner de détails croustillants ici. Pas de noms. Ni de délation. De centimètres. De faiblesses. De performances. De statistiques. Non, non, non. Rien de tout ça. Je resterai digne.

Bon, je continue :
Je lis les blogs de certaines personnes comme je lirais un magazine. Drôle, sarcastique, impertinent.

J’en lis d’autres comme une revue littéraire de talents encore inconnus. Je m’étonne de la qualité de certains poèmes, alors que moi, pour les rimes, je suis une pine (<- voilà ce dont je suis capable au top de ma forme!)

Et il y a ceux que j’ai envie de lire comme un roman captivant. Et honnêtement, je ne sais pas toujours pourquoi. Est-ce le fait de savoir que ce sont des « vrais gens » là derrière qui rend la chose passionnante ?

Par exemple, j’ai découvert avec délectation hier l’histoire de Neev. Mouh la la que c’est noir cynique et méchant tout comme j’aime ça.

Mais à la lecture de ces histoires, j’ai réalisé quelque chose : je vais bien. Ma vie me plaît. Je peux faire mes propres choix. Je suis juste bien.

Et j’ai repensé aux poèmes émouvants, aux visions désabusées, aux histoires noires que j’ai lus récemment. Les meilleurs blogs que j’ai rencontrés jusqu’à maintenant sont écrits par des gens qui s’en prennent plein la gueule. Ou qui regardent le monde suffisamment droit en face pour être énervés et désespérés à chaque minute qui passe.

Alors oui, certaines choses me font démarrer au quart de tour.
Que des gens se fassent enfermer pour avoir dit ce qu’ils pensent.
des gros bedonnants immondes se tapent des gamins.
Que George Bush puisse se faire réélire en novembre.
Que les pétasses manucurées au volant de leur 4x4 se sentent « en sécurité ».
Que les industries pharmaceutiques soient plus préoccupées par leur profit que par les millions de morts du SIDA à travers le monde.
Qu’un homme puisse être assez tordu pour violer une femme.
Pour tuer un autre homme.
Qu’un enfant puisse être assez désespéré pour prendre les armes.
Qu’on pompe les réserves et qu’on pollue sans arrière-pensée.
Que des gens jettent encore leurs piles usagées dans la poubelle.
Et que le connard du premier mette la musique à coing le dimanche quand je veux faire la sieste.

Mais je choisis d’ignorer la plupart de ces choses la plupart du temps. Parce que sinon, je vais mourir à 32 ans d’un cancer généralisé accompagné d’un ulcère et d’un état dépressif avancé.

D'un côté, bien sûr, cela ne veut pas dire que tous sont des maniaco-dépressifs suicidaires, mais je sais que moi, je préfère cultiver des jolies petites fleurs bleues et roses avec énergie et optimisme, même si le gros godillot de la tuile qui va bien nous tomber sur le coin de la gueule un des ces quatres risque bien de les piétiner lourdement sans prévenir.

J’en arrive à mon interrogation et la raison de ma réticence : comment écrire leur coeur léger sans que ce soit pour autant chiant à mourir ?


Oh mais comme c'est beau. Pfff, cette enthousiasme de la jeunesse, la fraîcheur de l'innocence...

Bon, ceci dit, le connard du premier se tient mieux.

mercredi 5 août 2009

Non mais au secours.

Depuis que le magasin Esprit en ligne a ouvert, La Redoute, avec ses tissus bizarres et ses frais de port, n'est plus qu'un vague souvenir... Je commande encore de la literie à -60% pendant les soldes, et encore. En plus, leur sale tendance à m'envoyer leurs publicités taillissime pour des tuniques abat-jour et autres pantalons taille super haute juste parce que je mets du 42 avec leurs tailles française m'irrite un tantinet...

Mais bref, je jette encore à chaque fois un oeil à leurs emails, au cas z'où.

Et le titre vient de ça, justement.



Mais aaargh. [Insérer un jeu de mot pourri avec redouter dedans]


A côté du leggings bleu pétrole satiné, des bottes de pêcheur-cowboy, du noeud de rideau et du chauffe poignet, la fille avec son pantalon j'ai fait caca dedans sarouel, son chapeau de mafieux et ses chaussures fermées mais ouvertes quand même semble presque sortable.

Pis on est en août, on a encore un bon mois d'apéro terrasse, de lac, de piscine, alors la collection automne-hiver, s'il vous plaît, plus tard.

lundi 3 août 2009

L'oignon.

Ras-le-bol, besoin de vacances, la petite mine du premier août m'a fait du bien, mais l'effet s'est rapidement estompé. Alors à 16h, quand ça devient vraiment difficile, quelques minutes de pause s'imposent...


Disney Lab Unveils Its Latest Line Of Genetically Engineered Child Stars


Apple Introduces Revolutionary New Laptop With No Keyboard

jeudi 30 juillet 2009

Mots-clés.

Je n'avais pas regardé mes mots-clés depuis un moment et il n'y a rien de nouveau sous le soleil. Ma note sur les sushis à Lausanne me ramène du monde et je tiens particulièrement à saluer l'internaute qui est arrivé ici en cherchant

gland ficelé et suspendu

Vous pouvez reprendre le travail.

Vivement la retraite.

Quand je serai à la retraite...

- Je donnerai un peu de mon temps à la Main Tendue
- Je ferai des confitures
- Je ferai les magasins et serai une MSS - Mamie Super Staïle.

Vous avez du courage, Loubna Hussein.

Cette femme, journaliste au Soudan, s'est fait arrêter avec un groupe de femmes pour avoir porté un pantalon, tenue jugée indécente. La peine est de 40 coups de fouet. Travaillant pour l'ONU, elle aurait pu bénéficier de l'immunité mais l'a refusée, pour se faire juger et ainsi démontrer l'absurdité de la loi.

Mais son jugement a été ajourné, car elle est allée à l'audience... en jeans!

Respect.

Article Le Monde et les nouvelles du jour sur La 1ère.

lundi 27 juillet 2009

It's so 2006...



... mais si j'étais cool, ça se saurait. En cherchant un truc sur le net, je suis tombée sur ça, avec vidéo ici. Et de lien en lien, sur le type du haut qui ne s'est pas contenté de 200 jours, mais de 8 ans. 8 ans!!!

Alors voilà.

Je crois bien que c'est sorti dans un apéral copinesque, l'histoire d'une fille qui s'était prise en photo tous les jours pendant je sais plus combien de temps... Ce qui du coup laisserait supposer que je la traite de so 2006... Mais nooooon, c'est paaaaas ce que je voulais direuuuuh! C'était de la balle, 2006!

vendredi 24 juillet 2009

Repasse ton permis.

Ces dernières semaines, la première a proposé une série de petites émissions durant lesquels des personnalités romandes repassent leur permis... Verdict: pas bon.

C'est maintenant fini mais tout est ici.

mardi 21 juillet 2009

Boom-boom-boom.

Ben tiens, depuis le temps j'ai même pas parlé du grand événement du moins mois passé: j'ai cassé ma tirelire! Enfin, semi-littéralement, j'ai pris les sousous que j'accumulais à coup de pièces de 2 et 5.- dans ma tirelire hibou UBS - oui celle-là même que tu as reçu quand tes parents t'y ont ouvert un compte épargne en 1983 - je sais c'est délire - et un bon que monsieur m'a gracieusement légué et de m'en suis allée à la fenaque acheter... acheter... une squeezebox, la version boom finalement.

Alors c'est top. Je pense que le nom vient de toute la technologie qui à été "squeezée" dans la boîte.

En vrac tu peux lire - la musique qui est stockée sur ton pc (allumé) - la musique stockée en ligne sur mp3tunes (50 GB pour env 50.-/an) - des radios internets - deezer (y'a même une radio spéciale MJ) - scrobbler tes morceaux sur last.fm (pas sûre que ce soit du progrès) - des sons divers et variés (utiles pour choisir ton réveil au son de la corne de brume, par exemple) et d'autres trucs du genre pandora (sniff), classical.com, accéder à un magasin de musique en ligne, etc., donc du gratuit et du payant.

Bon paraît que ça ne lit pas les mp3 téléchargés depuis itunes pendant ces longues années où ces chacaux ont truffé les fichiers de DRM, mais ça vous apprendra à acheter de la musique n'importe où.

L'installation est facile, se fait pas à pas sans difficulté. Je déconseillerais quand même aux billes totales, genre si tu penses que si internet ne marche pas, on peut toujours envoyer des mails ou que l'ADSL vient quand on branche l'ordi sur le 220 (par la modulation du courant ou une théorie du genre, c'était intéressant), demande de l'aide... La mémoire tampon est généralement suffisante pour gérer les sautes d'humeur de mon routeur. Et franchement, les interruptions viennent plus souvent de mp3tunes que de ma connection... Je ne pense pas que ce soit le choix de partenaire e plus malin de logitech, d'ailleurs.

Donc mp3tunes, c'est un coin d'internet que tu loues pour stocker tes mp3. Pour le moment, je teste avec les deux moins inclus avec la box et c'est.... pas mal. Ca va, quoi. Le player est pas génial. Enfin, y'en a plusieurs et c'est le plus simple, le "radio" que je préfère. L'intérêt du player n'a rien à voir avec la box, hein, mais c'est praktisch pour écouter la musique au boulot ou partout où y'a une connection décente. C'est d'ailleurs comme ça que je me suis rendue compte qu'mp3tunes ne suit pas toujours.

Ben sinon, si ton routeur wifi merde, branché sur le port ethernet ça marche encore mieux... mais quand on passe de l'un à l'autre (wifi/ethernet) il faut demander gentiment à la squeezebox de se reconnecter. Et si ta connection internet merde, tu peux toujours te connecter pour écouter la musique sur ton ordi.

Par contre, si t'as plus de wifi, plus de connection, plus rien, la squeezebox est le symbole de sa génération, ça ne sert absolument à rien... ou disons que ça fait un peu chérot les hauts-parleurs.

Pis une liste de magasins de musique en ligne ici.

Je suis pas la seule qui râle au sujet de mp3tunes...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...