lundi 27 juin 2011

Le gif moisi du lundi.

Tout d'abord, mes excuses pour les jolis gifs de la semaine passée. Je vais essayer de m'abstenir pendant quelques semaines.

J'espère que celui-ci vous conviendra mieux.


Mais je tiens à dire que le nom de la catégorie, c'est le gif du lundi alors si je veux en mettre un joli pas moisi de temps en temps, j'ai le droit. Je ne suis plus même chez moi ici, c'est un monde.

EDIT : ça ne vaut pas une note en soi, mais venant de me faire réveiller (enfin, y'a une heure) par la perceuse des voisins dans notre mur commun de 4.5 cm d'épaisseur, je ressens un besoin irrépressible de rajouter une coucher de WTF.

Tout d'abord, il y a quelques semaines, j'ai été la daube invitée de dimanche chez Nekkonezumi avec la vidéo suivante:

samedi 25 juin 2011

I'm back.

Piqué sur http://swisssignal.ch
Chose promite, chose dute.

Il y a à peu près un an, je réalisais que trouver un job ne serait pas si facile et l'idée de chômage longue durée faisait lentement - et douloureusement - son chemin. Après 7 ans de salaire et d'habitudes de consommation souvent irréfléchie, je me battais encore pas mal avec mon budget, sans compter qu'il me fallait passer mon permis de conduire. A coups de 90.- la leçon de conduite, plus les autres frais, ça fait mal, très très mal.

Donc, il y a un an, je ratais mon permis et je commençais à vraiment me sentir comme une grosse looseuse merdique. Mon tag In between jobs commençait à ne plus m'amuser du tout. Les postulations sur de grosses machines impersonnelles, le désespoir qui s'installe insidieusement, la difficulté de se relever après trop de réjection, tout ça, ce n'est pas très drôle.

Bloguer est thérapeutique - jusqu'à un certain point. Quand la vie se passe de façon habituellement foireuse, les situations désagréables se transforment vite dans ma tête en trucs totalement bloguables en y rajoutant un petite dose d'acidité et d'auto-dérision. On saupoudre et paf, c'est prêt. J'ai dû me rendre compte à l'évidence que ce n'est pas toujours aussi évident.

Fast forward à aujourd'hui.

Comme je l'annonçais assez peu subtilement il y a quelques semaines, je pars travailler en Italie à la rentrée. Entre mon premier entretien en février et un pré-contrat tout récemment, j'ai eu le temps de m'arracher des cheveux. Bien qu'il s'agisse d'une grande boîte internationale, on sent tout de suite l'influence locale quant à l'efficacité de leur administration. Les appels sans réponse, les emails sans réponse m'ont rendu chèvre, mais je peux aujourd'hui  dire que c'est officiel. Commencent maintenant la recherche d'appartement, les cours d'italiens et, prochainement, l'administration italienne. Je sens que ça va être grand.

J'ai passé mon permis cette semaine et je l'ai réussi. En-fin. Je n'ai jamais eu envie d'être automobiliste. Je vis en ville, les transports publics suisses sont balèzes, j'aime me déplacer en vélo. Mais professionnellement, c'est quand même important. Et surtout, en Italie, sans voiture, c'est à peu près impossible. Donc voilà, à 32 ans, j'ai le droit de conduire en Europe - j'ai un permis californien depuis 2008. Le truc qui m'a vraiment perturbée, c'est le stoïcisme des examinateurs. Je m'explique: non seulement, pendant l'examen, pas moyen de savoir ce que pense l'examinateur, mais surtout, à la fin de l'examen, que tu aies raté ou réussi (je sais, j'ai fait les deux), le ton utilisé pour t'annoncer la nouvelle est totalement dénué d'émotion et exactement identique. C'est réellement flippant.

En parlant de conduite, sur La Première avait émission dans laquelle des personnalités locales repassaient (et rataient en général) leur permis. C'était assez amusant et c'est ici. Même radio, la semaine passée, dans Rien est joué, un philosophe utilisait la conduite comme source de métaphores et comparaisons multiples, c'était amusant et intéressant et se trouve ici

Bon, maintenant, ça c'est fait, on clôt le sujet.

J'ai un nouveau tag tout prêt pour mes nouvelles aventures ! J'ai rajouté un lien "expat-blog" dans la colonne, un tout petit peu prématurément. Mais la préparation fait partie de l'expatriation.

Avant de clore cette note, j'ai eu question pour vous: est-ce que mon blog met trop de temps à charger pour vous? Je me suis peut-être un peu trop lâchée côté widgets et compagnie et je crains que ce soit devenu trop lent. Comment ça se passe chez vous?


EDIT: Un grand merci à Sacha de Design and Asia pour m'avoir montré comment réparer mon layout sous chrome (donc le fond blanc qui ne s'affichait pas). Il s'agissait simplement d'une erreur dans le code fourni par google analytics (bravo gougueule!): une partie étant censée être en commentaire, c'est à dire <!-- commentaire --X> contient par défaut un espace supplémentaire (le X).

mardi 21 juin 2011

I'll be back.

Après un gros passage à vide, j'ai enfin l'impression de sortir de cet espèce de faille spatio-temporelle dans laquelle je suis tombée il y a un peu plus d'un an.

Ça va enfin bouger. Et je recommence enfin à avoir enfin de raconter des conneries sur mon blog.

C'est une bonne nouvelle.

(Enfin, pour moi. Pour vous, un peu moins.)

En attendant que je me recolle à mon clavier - j'ai 2-3 trucs sur le feu cette semaine - une très jolie vidéo (merci funambuline pour le lien.)

lundi 20 juin 2011

Le gif (pas) moisi du lundi.

Aujourd'hui, deux jolis gifs.

Parce qu'il faut un peu relever le niveau après de feline disrespect from behind d'il y a quinze jours.




mercredi 15 juin 2011

La photo du mois (de juin)

Location: Suisse
Chaque mois, les blogueurs qui participent à La photo du mois publient une photo en fonction d'un thème.

Toutes les photos sont publiées sur les blogues respectifs des participants, le 15 de chaque mois, à midi, heure de Paris.

Ce mois-ci, le thème est "La clé".

Il y a peu, je suis allée visiter le Château de Chillon, ce qui tombait à point nommé pour la photo de ce mois.

Voilà donc ma contribution.




lundi 13 juin 2011

lundi 6 juin 2011

Le gif moisi du lundi.

On attaque le mois de juin (joint?) en force avec feline disrespect from behind.

Rien que ça.


Edit "culturel" : la signification de l'expression ici.

Et la vidéo dont c'est extrait





L'origine de la vidéo est expliquée rapidement sous ce lien. Et NSFW, la véritable origine de ce trip, référence peu subtile à une pratique très populaire dans le joyeux monde des filmes dits "adultes", est expliquée ici. Parce que c'est super classe de savoir dire *bipbipbipbipbip* *bipbip* en plusieurs langues.

Ou pas.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...