mardi 3 février 2015

Mange ton panettone, sinon tu vas tomber malade.

Voilà voilà, pour vous prouver que je ne suis pas morte, je vais vous informer qu'aujourd'hui, c'est la Saint-Blaise qui, en Italien, se dit San Biagio.

Catho, saint, tradition, superstition, tout ce que j'aime.

Une fois de plus, je suis passée pour la rabat-joie, parce que je ne suis pas descendue avec les autres manger un vieux bout de panettone tenu de coté depuis Noel pour me protéger des maux de gorge jusqu'au 3 février prochain.

Apparemment, c'est une tradition de la région milanaise.

Moi je dis surtout que si les Italiens osaient sortir un peu plus en hiver et chauffaient un peu moins leur maison, ils auraient pas besoin de manger du panettone tout sec pour se protéger, mais que voulez-vous, je suis salement terre-à-terre et allergique aux superstitions.

(Sérieux, quand on m'a expliqué ça à midi à la mensa, j'ai cru que c'était une blague et qu'ils me faisaient tous marcher, mais c'est mal passé, je crois, quand j'ai rigolé. J'voulais pas insulter qui que ce soit, hein, je croyais vraiment qu'ils me faisaient marcher.)

Sinon, vous, ça va?

mardi 26 août 2014

jeudi 24 juillet 2014

Allez, un autre gif pas pourri..

... mais pas très drôle non plus.

"Si le CO2 était visible."


jeudi 17 juillet 2014

Un gif super pas pourri...

.... du jeudi midi.

Crédit Micaëel Reynaud (google+)

Il est midi et trente-six minutes. On a des clients au bureau. Ce qui veut dire qu'on va aller manger à 13h. J'ai faim depuis 11h30.

Ceci explique probablement cela.

Plus ici.


mardi 17 juin 2014

De la poste italienne.

Ah, la poste italienne.

Tu arrives, il y a trois guichets d'ouverts, deux personnes devant toi: tu te dis "ça va bien, ça va être rapide".

Malheureuse!

Tu peux poireauter 35 minutes et voir 17 personnes te passer devant, même en arrivant dans un bureau de poste vide.

Le fonctionnement de la poste italienne est un mystère et, pour un helvétique, une source infinie d’incompréhension et de fascination.

Il faut savoir qu'il y a environ deux ans et demi, quand j'étais fraîche et innocemment débarquée en Italie, j'ai décidé une fois d'aller "vite à la poste avant d'aller travailler."

Alors bon, ça n'ouvre pas à 8.00 ou 8.30.

Non, ça ouvre à 8.35 et ça ferme à 19.05 ou, en été, à 13.35. Et pas les trois semaines d’août ou toute l’Italie ou presque est en vacances, non: les trois mois de vacances scolaires. Mais je digresse.

mardi 3 juin 2014

Les Piani d'Erna - la vendetta.

Location: 23900 Piani D'erna Lecco, Italy
Il y a de cela plus d'un an, Jamy et moi sommes allés faire de la raquettes aux Piani d'Erna, au dessus de Lecco. Et il y a de cela un mois, je postais une note.

Ça veut dire qu'il est temps ! Conjonction planétaire, tout ça !

Nous y sommes retournés plusieurs fois sans neige et je vais partager ici les photos de deux balades. C'est pour ça qu'il y en a beaucoup.

C'est par lààààààà.


dimanche 4 mai 2014

Villa di delizia.

Location: Villa Gallarati Scotti ad Oreno, Via Tommaso Gallarati Scotti, 20871 Vimercate Monza and Brianza, Italy
Voilà, je suis de nouveau dotée d'un ordinateur. La mise à jour de Windows 8 à 8.1 fut la mise à jour probablement la plus pénible de toute l'histoire des mises à jour de Windows - c'est pas peu dire - mais je suis maintenant à nouveau pourvue d'un menu "démarrer". Yeah.

Photo mignonne en attendant de rentrer dans le vif du sujet.


mardi 8 avril 2014

Greenwich, Deptford, par là.

Location: Greater London SE10, UK
Je suis allée à Londres et j'ai eu le temps de prendre TROIS photos.

dimanche 6 avril 2014

R.I.P. Computer (2009-2014)

Ça va pas des masses bloguer jusqu'à ce que j'aie remplacé la bête qui m'a quittée après près de cinq ans de bon et loyaux services.

Comme bloguer depuis une tablette n'est pas très confortable et que c'est pas la fête du PIB dans mon porte-monnaie ce printemps, je reviendrai avec des tartines quand j'aurai rassemblé 1249.-.

jeudi 20 mars 2014

Quartier Porta Nuova.

Quand on sort de notre campagne brianzolaise pour aller à la ville, on prend un train qui met des plombes pour faire les trente misérables kilomètres qui nous séparent de Milan et en bon provinciaux qui voyagent sur une ligne régionale - pourrie1 - nous arrivons à la gare de Porta Garibaldi.

Hasard des feux de circulation, la place de la gare semble déserte un samedi après-midi.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...