jeudi 13 septembre 2012

Brèves.

La semaine passée, j'ai bossé 65h. Sachant que seules les heures au-delà des 12h quotidiennes me sont payées, ce n'était pas par choix. Surtout que je me suis mangé une bonne migraine droit derrière. C'était super.

Ce qui s'est passé, c'est une accumulation de petites choses. On avait bloqué pour tous deux semaines à l'agenda pour une réorganisation d'un gros truc en groupe, sous ma supervision. Mon chef a tout de même décidé d'accepter des visites de clients, foutant le bordel dans mon planning - pas merci - et la cheffaillonne a décidé de ne pas rentrer de vacances, créant ainsi un important report de travail sur mes collègues pour une grosse réunion - heureusement passée et bien passée - qui du coup ont eu vachement moins de temps pour m'aider. Et comme je restais la responsable du truc, et ben j'ai assumé, j'ai compensé, j'ai payé.

Pourquoi je l'appelle ainsi? On est censés être une équipe qui fonctionne de façon horizontale et, notre chef à part, on est tous au même niveau et on est tous professionnels dans des domaines différents donc chacun est le spécialiste de son domaine.

Mâdâme, qui considère que 1000€ pour des groles, c'est une aubaine, qui bave sur les options de la micra d'une collègue parce que pour se payer sa merco, elle a quasi dû abandonner l'idée d'avoir une radio, qui m'a demandé horrifiée pourquoi je ne cachais pas mes cheveux gris et pourquoi je ne m'habillais pas plus souvent un peu "bien" parce que "j'ai du potentiel", qui a sérieusement considéré essayer de faire rembourser ses traitements de lipocavitation par la boîte, parce si Mâdâme a de la cellulite c'est parce qu'elle doit voyager en avion pour le boulot et j'en passe. Elle n'avait également jamais caché que le but de sa vie est de se trouver un mec très riche, se marier et ne plus jamais en foutre une.

Mais ça, à la limite, je m'en fous, c'est assez divertissant.

Ce qui vraiment a fait tourné le vent, c'est l'attitude de Mâdâme qui prétend "bosser à distance", n'en fout pas une rame, causant indirectement ma semaine en enfer tout en étant d'une condescendance incroyable quand enfin tu arrives à la choper au téléphone - si tu veux mon avis sur un truc auquel tu ne piges de toutes façons rien, tu ne me parles pas comme ça. Connasse.

Bien que l'on se sache rien et que Chef ne dise rien, tout semble pointer pour une rencontre amoureuse lors d'un voyage professionnel ayant eu lieu en juillet. Sans vouloir avoir l'air de médire, je suppute qu'elle a rencontré un mec plein de thunes et a simplement "oublié" qu'elle avait un job.

Je crois être assez tolérante avec les petits travers des gens - j'attends en retour une certaine tolérance pour les miens - mais le manque de respect et la condescendance, là, j'ai vraiment de la peine.

J'ai commencé à devenir un peu désagréable. Parce que si Mâdâme veut jouer à qui a la plus grosse, je lui laisse les fringues de designer, mais niveau diplômes et compétences, on va rigoler. Je suis pas du genre à la ramener, mais je sais aussi être une connasse condescendante s'il le faut.

Mâdâme, donc, avait décidé de nous faire honneur de sa présence pour la première fois depuis début août pour cette fameuse réunion. Hier matin, bien remontée, je n'ai pu m'empêcher de twitter ceci.



On a pas été très très chaleureux avec elle, mais elle a eu la politesse - flemme ? - de ne pas la ramener une seule fois. 

Et surtout, elle nous a convoqué à la fin de la journée pour une mini réunion express. Pour nous annoncer. 

Qu'elle a rencontré son "âme soeur".

Qu'elle quitte l'Italie, qu'elle vit déjà là-bas, qu'elle se marie dans quelques semaines.

Et qu'elle a démissionné.



9 commentaires:

  1. A combien elle a vendu son âme (soeur) est la vraie question.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher. Ou justement pas très cher. Selon ses valeurs.

      Supprimer
  2. Elle se maria, eût plein d'enfants et on ne l'a revit plus jamais...

    RépondreSupprimer
  3. Que l'âme sœur est relativement friquée et roule dans une grosse voiture qui a les bonnes options (#cliché mais quoique...) relève apparemment du hasard total...
    Pauvre toi, hein, il faut le dire quand même :-(

    RépondreSupprimer
  4. Mon Dieu, j'ai versé une larme... C'est tellement beau

    RépondreSupprimer

Je publie essentiellement tous les commentaires, mais je modère pour ne pas à avoir à m'occuper de ce qui se passe ici quand je n'y suis pas. Simplement.

(Et ça vous épargne les captcha infernaux.)

Si tu n'as pas de compte blogger, sélectionne l'option Nom/URL. Le champ URL est facultatif. Juste un nom ou un pseudo, c'est toujours mieux que le fameux Anonyme.

Il est possible d'utiliser les tags suivants:
- <b>texte</b> donne texte
- <i>texte</i> donne texte
- <a href="http://www.link.com">description</a> donne description

Qui se serait douté que commenter était aussi complexe?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...